bannière Animéscy

1381 Animés, 1523 Mangas, 1372 B.O.

We never learn : BOKUBEN


Autres appelations :
Bokutachi wa Benkyou ga Dekinai


Déconseillé au : moins de 10 ans
Origine du titre : Manga
Format : Série TV
Nombre d'épisodes : 12 en cours...
Durée d'un épisode : 24 min
Année de production : Printemps 2019

We never learn :  BOKUBEN

Histoire :

Nariyuki Yuiga vit sa dernière année de lycée, et c’est aussi la plus compliquée ! Afin de se voir attribuer une recommandation spéciale et ainsi obtenir une bourse universitaire, il doit donner des cours particuliers à ses camarades de classe qui peinent à préparer les examens d’entrée. Parmi ses élèves, il y a Fumino Furuhashi, la « Belle au bois littéraire dormant » et Rizu Ogata « la Petite Poucette superordinateur », deux des plus jolies génies en puissance de l’école ! Alors que ces deux dernières pensaient n’avoir aucune lacune, il s’avère qu’elles sont complètement larguées en dehors de leurs matières de prédilection ! Elles n’arrivent à rien et mènent la vie dure à Nariyuki qui doit tout faire pour qu’elles soient acceptées à l’université ! Découvrez une comédie romantique où les prodiges doivent faire des prouesses en matière d’études et d’amour !




We never learn :  BOKUBEN

We never learn :  BOKUBEN

We never learn :  BOKUBEN

Génériques :
Opening : Seishun Seminar (Interprète : STUDY)
Ending : Never Give It Up!! (Interprète : STUDY)

Staff :
Auteur : Taishi TSUTSUI
Compositeur (musique) : Masato NAKAYAMA
Production : Studio Silver, Arvo Animation
Réalisateur : Yoshiaki IWASAKI
Scénario : Go ZAPPA



   Les Personnages

Mascotte Manga
We never learn :  BOKUBEN - Fumino FuruhashiFumino Furuhashi
Doubleur : Haruka SHIRAISHI

We never learn :  BOKUBEN - Nariyuki YuigaNariyuki Yuiga
Doubleur : Ryōta OUSAKA

We never learn :  BOKUBEN - Rizu OgataRizu Ogata
Doubleur (Japonais): Miyu TOMITA

We never learn :  BOKUBEN - Uruka TakemotoUruka Takemoto
Doubleur : Sayumi SUZUSHIRO

Revenir en haut de la page

   Notre avis

Mascotte Manga

Notre avis sur la série en cours :

Faisant le tour de son catalogue, le Jump adapte tout ses titres ayant un peu de bouteille. Pour faire un peu pub parce que l'argent c'est le nerf de la guerre. Que la série soit au top ou au ralenti comme c'est un peu le cas de We never learn qui a de plus en plus de mauvaises notes, il est donc l'heure de passer un exam qui bien pourrait sceller le sort de la série. 

Problème de planning ou test sans sécurité, l'anime passe son épreuve au même moment que l'un des 1er de classe, Kimetsu no Yaiba. Et la différence graphique fait clairement le grand écart.... We never learn se montre fade et très enfantin. après ce n'est pas le même genre donc j'arrêterai là ma comparaison.  

 

Alors que vaut le titre, "puéril" est un mot qui lui va bien. Pas en son sens négatif, Ce titre est juste fait pour les 10 - 14 ans, avec ses perso aux bouilles toutes ronde et épis dans les cheveux et sans vraiment de détails. On a bien sur avec un grarçon et 3 filles, les 1eres hormones pétillent montrant que le simple fait de voir un autre corps le dos nu procure d'étranges sensations. Le but des filles est aussi bien pensé pour cette tranche d'âge. Qui ne veulent pas s'orienter sous la préssion des adultes mais faire se qu'elles souhaitent vraiment. 

En soit, je suis pas conviancu We Never Learn restera encore bien longtemps dans le Jump ni aura de saison 2 car les places sont chères et la cible est trop restriente mais si elle trouve son publique alors c'est bonne chose ^^  



Points positifs
Points positifs

Points negatifs
Points négatifs

Les motivations de l'histoire
Graphisme simplet (on dirait Yokai Watch)
Certaines Seiyuu en font trop, c'est vite irritant
100 % clichés du genre

par Mitsui Mitsui Matsuno

Revenir en haut de la page


   En France

Mascotte Manga
Support numérique :
Actuellement en Simulcast chez Wakanim

Revenir en haut de la page